Interview de Burundi-Bwiza avec M. Tabu Abdallah Manirakiza, auteurburundais sur la spiritualité.

Burundibwiza.com mise à jour. Le 20 Novembre 2020.

  • BB – M. Abdallah Tabu Manirakiza, au mois de mai 2020 vous nous avez annoncé que vous étiez sur deux autres chantiers qui allaient voir le jour bientôt. Pouvez-vous nous dire où vous en êtes?
  • TAM – Certainement. Je viens de finaliser un livre intitulé «au-delà de mes cinq sens». Il vient d’être publié, dans sa version anglaise sous le titre «Beyond My FiveSenses par les Editions «Lambert Academic Publishing». Le livre est disponible chez amazon.
  • BB – Pouvez-vous nous faire un petit résumé du livre?
  • TAM – Dans ce livre j’essaye d’analyser mes expériences dans la vie, afin de comprendre le message qu’elles me transmettent. Avec le temps, j’ai fini par comprendre que nous sommes des êtres spirituels qui expérimentons la vie dans la matière en vue de regagner la liberté spirituelle que nous avons perdue avec la déchéance des âmes. J’ai compris aussi que cette liberté spirituelle est en définitive un état de conscience qui caractérise une âme débarrassée des attractions et des passions liées à sa descente dans la matère. L’atteinte de cet état passe par un long apprentissage où le moindre petit évènement ou le moindre rêve contient des enseignements et que chaque moment de notre vie est l’œuvre d’une cause supérieure. Autrement dit, tout ce qui nous arrive est un cadeau divin, mais la grande difficulté est de le comprendre. Or, il existe une seule clé pour cela : l’amour de Dieu.
  • BB – Vous avez promis un livre en rapport avec l’interprétation des rêves.
  • TAM – Nos cinq sens nous servent à percevoir ce qui se passe dans notre vie dans le monde physique. L’on parle de vie extérieure. Pour comprendre ce qui se passe dans notre vie intérieure, autrement dit nos activités en tant qu’Âme en dehors du corps physique, les cinq sens ne nous sont d’aucun secours. Les rêves font partie de cette vie intérieure, qui n’est rien d’autre que le prolongement de nos activités dans le corps physique, à ceci près que les souvenirs que l’âme ramène de ses randonnées oniriques. Nos expériences en état d’éveil et celles en état de sommeil ne surviennent pas au gré du hasard. Ils sont porteurs d’un message précis qui nous est destiné afin de nous amener à mieux comprendre notre raison d’être et la manière de vivre en harmonie avec son entourage (les hommes, les animaux, les végétaux ainsi que les minéraux). J’ai réservé la dernière partie du livre à l’interprétation de mes rêves. Dans les prochains livres je vais entrer encore plus en profondeur dans cet exercice.
  • BB – Dans vos livres vous revenez sans cesse sur le karma et la réincarnation. Ce sont des concepts que l’on ne retrouve nulle part dans les enseignements religieux que nous connaissons. Quel est le bien-fondé de vos convictions?
  • TAM – Pour la petite histoire, la vie que j’ai traversée à partir de mon adolescence m’aconduit à me poser plusieurs questions existentielles. L’école secondaire que j’ai fréquentée ne pouvant pas m’encadrer dans ma foi musulmane, la liberté me fut donnée de combler cette lacune par une sorte d’autoformation. C’est ainsi que j’ai commencé par fouiller dans la bibliothèque scolaire pour découvrir les principes de la philosophie et de la spiritualité. Ceci m’a conduit au concept de karma et de la réincarnation dès mon vingtième anniversaire. Cela fait donc plus de 40 ans que ces deux notions ont forgé tout mon caractère et mon mode de vie actuel.
  • BB – Qu’est que cela implique dans votre façon de vivre?
  • TAM – Premièrement, le karma et la réincarnaton m’ont poussé à avoir un regard différent sur la vie et ses défis. Cela m’a facilité une meilleure compréhension et acceptation de la souffrance en prenant la vie comme un processus d’apprentissage. De ce fait, la vie avec tous ses affres à un sens dans toutes ses facettes. Secundo je n’ai plus peur de la mort que je considère comme une transition, un passage vers autre chose plutôt que comme une fin. Ceci me libère en relâchant l’angoisse existentielle qui m’avait empoigné dès mon premier jour en exil. L’espace de sérénité et de confiance qui me caractérise me permet d’accueillir l’instant présent tel qu’il est. Tertio, cette convicton m’a permis de clarifier l’origine de certains défis relationnels dans ma vie notamment mes relations amoureuses ainsi que les liens familiaux qui me sont des fois apparu comme des histoires qui se répètent.
  • BB – Si ce n’est pas indiscret, avez-vous vous des certitudes d’avoir vécu des vies antérieures?
  • TAM – Tr:s certainement. J’ai abordé ce sujet dans le livre que je viens de sortir.J’y reviendrai encore en détail dans les prochains livres.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *