@MissBurundi Event a mis en place des restrictions aux droits constitutionnels de liberté de mouvement, de circulation et d’expression aux lauréates de la Compétition MissBurundi2019 sur tous les niveaux.

@Burundibwiza.com mise à jour. Source : / Twitter/@Ejoheza

La société @MissBurundiEv a mis en place des restrictions aux droits constitutionnels de liberté de mouvement, de circulation et d’expression aux lauréates de la Compétition #MissBurundi2019 sur tous les niveaux.

Les organisations @FemideJabat, @acopa_burundi et @unabudi-Inyenyeri z’Uburundi kw’Isi Yose s’inscrivent en faux contre la problématique qui entoure l’organisation de #MissBurundi édition 2019.

@ffemidejabat1@acopa_burundi@unabudi recommendent au ministère de la culture, du tourisme, @GenreMinistere de suspendre l’organisation de #MissBurundi2019. Considérant que #MissBurundi relève d’un attribut national, personne ne peut s’en approprier et son organisation devrait être de la compétence des ministères de la culture, de la solidarité et du tourisme ou au cas échéant une commission spéciale de notoriété publique.

@ffemidejabat1@acopa_burundi@unabudi font remarquer que ce ne sont pas la taille ni le niveau d’éducation qui determinent une belle fille. Pour elles c’est une discrimination portée à l’égard d’autres candidates. Ces organisations interviennent au moment où ds une conférence de presse qu’elle a animé samedi le 02 novembre 2019, la vice représentante avait indiqué que parmi les critères de séléction, les candidates doivent avoir un niveau universtaire, avoir 1m 65 cm, avoir au plus 65 kg.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *