Inhumation des victimes des pluies diluviennes au Nord de Bujumbura.

@Burundibwiza.com mise à jour. Source : RTNB /

Le Gouvernement du Burundi a inhumé samedi 28 decembre2019 au cimetière de Mpanda, les corps des victimes des pluies diluviennes qui se sont abattues dans les quartiers Uwinterekwa et Gasenyi dans la commune urbaine de Ntahangwa en Marie de Bujumbura.

Des pleurs de nostalgies caractérisaient les familles des 15 victimes que ce soient à la morgue du camp DCA ou au cimetière de Mpanda.

Dans sa prière, le prêtre a demandé à Dieu d’accueillir les victimes dans le royaume des cieux et aux familles des victimes de se retenir

Le Ministre des droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre Martin NIVYABANDI qui avaient représenté le Gouvernement dans ces funérailles a adressé les condoléances les plus attristées aux familles éprouvées, au peuple burundais et à la mairie de Bujumbura.

Il a indiqué que cette catastrophe est liée aux changements climatiques comme ça était dans la province de Cibitoke, Gatumba et ailleurs et qui ont emporté des vies des personnes jeunes et adultes qui devraient développer le pays.

Depuis le jour de ces tristes événements, le Gouvernement a secouru les survivants en leur octroyant des aides d’urgences comme la nourriture, le matériel de cuisine , les habits et les couvertures et a fait savoir qu’il est entrain d’élaborer des statistiques montrant réellement les besoins des rescapés, a précisé M. Martin NIVYABANDI.

Tout en remerciant ceux qui ont déjà apporté leurs soutiens à ces rescapés, Martin NIVYABANDI demande aux burundais à se joindre à eux pendant ces moments difficiles surtout que l’entraide est l’une des valeurs qui caractérisent le peuple burundais.

Le représentant des rescapés a vivement remercié tous ceux qui ont apporté leurs aides (gouvernement, ONG, particuliers) mais demande au Gouvernement d’aménager la rivière Cari séparant le quartier Uwinterekwa et Gasenyi qui a dévié son lit et a apporté des rochers destructeurs des maisons et tuant des êtres humains.

Bien que des aides nous ont été octroyé, il ya encore des blessés qui nécessitent des soins et des insuffisances de la nourriture et d’autre matériel que les rescapés ont besoin dans la vie de tous les jours , a conclu le représentant des rescapés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *