Lancement officiel à Giheta de la campagne Umukenyezi arashoboye.

@BurundiBwizaActualité ( BBA ) mise à jour. Source: Jimbere.org / Ce mercredi 17 octobre 2019, Care International et le Ministère en charge du Genre procédaient au lancement de la campagne « Umukenyezi arashoboye » au chef lieu de la commune Giheta, dans la province de Gitega.

Si Giheta compte 4 femmes chefs de colline conte 27 hommes, Ninon Ndayikengurukiye, chargée de la communication et de l’innovation et coordinatrice de la campagne au sein du Care International pointe un autre chiffre: « Dans cette commune, les femmes sont représentées dans les postes de prise de décision à 1/10. Cela veut dire que les questions sur l’accouchement, la vaccination des enfants, la nutrition et autres se discutent en l’absence de la femme! Personne ne devrait décider à la place d’une femme ».

De quoi justifier #UmukenyeziArashoboye, campagne appuyée par le ministère néerlandais des Affaires Etrangères, dans le cadre du programme « Every Voice Counts ». Objectif: d’ici au mois de décembre 2019, atteindre 2.000 personnes à Giheta et 3.000 sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter), avant d’étendre la campagne à deux autres provinces, Muyinga et Kirundo.

Lancement réussi

Pour ce rendez-vous, la population de Giheta avait bravé le soleil pour venir prêter les oreilles et les yeux aux différentes activités accompagnant le lancement de la campagne. Après le mot d’accueil de l’administrateur communal, qui a entre autres salué et la campagne et le choix de sa commune pour les premiers pas du projet, Ninon Ndayikengurukiye a brossé le but de #UmukenyeziArashoboye: « Venir à bout des normes socio-culturelles fortement enracinées dans la culture burundaise qui handicapent la participation de la femme dans la vie de la communauté. »

Et d’ajouter: « Cette campagne consistera à déceler toutes ces entraves à l’épanouissement et au développement de la femme, les étudier, les discuter et y apporter des solutions par la sensibilisation directe au niveau local par des jeux, des sketchs ainsi que sur les réseaux sociaux ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *