Journée mondiale de la prévention des catastrophes : rien ne sape le développement que les catastrophes.

@BurundiBwizaActualité ( BBA ) Source : RTNB / Par GAKIZA Dorine./

Le Burundi a célébré samedi 12 octobre 2019 la journée mondiale de la prévention des catastrophes. Les cérémonies marquant cette journée ont eu lieu en Marie de Bujumbura sous le thème « Rien ne sape le développement que les catastrophes : la réduction des dommages aux infrastructures essentielles sauve des vies et évite des pertes économiques ».

Les cérémonies ont été rehaussées par la présence du Premier Vice-président de la République Gaston Sindimwo et d’autres autorités du pays. Ces cérémonies ont été marquées par une visite sur les lieux sinistrés par des catastrophes en Mairie de Bujumbura entre autres l’ex Lycée Vugizo et la rivière Ntahangwa.

Le Premier Vice-président de la République Gaston Sindimwo a demandé aux experts de mettre ensemble les études qui ont été faites pour mettre en évidence tous les moyens nécessaires dans le but de réhabiliter cette établissement et le ravin qui a détruit cette école.

Ces cadres ont également effectués une visite à la rivière Ntahangwa côté Kigobe pour voir l’état d’avancement des travaux de protection des confins de cette rivière et des habitations environnantes.

Gaston Sindimwo a souhaité que les travaux en aval de la rivière Ntahangwa soient poursuivis en amont pour la protection effective des confins de cette rivière et de la population environnante.

Le Premier Vice-président de la République exhorte la population et les services de gestion des catastrophes à respecter les mesures d’aménagement du territoire et de l’urbanisme dans le but de prévenir les catastrophes et de protéger les infrastructures.
Il a également promis que le gouvernement du Burundi va continuer à apporter l’assistance d’urgence aux victimes des catastrophes.

Les cérémonies proprement dit de cette journée ont eu lieu au terrain de l’ETS Kamenge en commune urbaine de Nahangwa.

Le ministre en charge de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes Alain guillaume Bunyoni a indiqué que le Burundi comme d’autres pays est en proie à des catastrophes naturelles dues aux changements climatiques et à l’action humaine. Il a promis que son ministère va consentir plus d’ efforts dans la prévention de ces catastrophes.

Le Représentant du système des nations unis au Burundi a souligné quant à lui que cette journée est une occasion de faire le plaidoyer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *