Bienvenu sur le site Burundi bwiza, un beau Burundi pour tous.

LE MAJOR BERNARD BUSOKOZA ELU 1 ER VICE- PRESIDENT DU BURUNDI.

Politique

 
Le Major Bernard Busokoza, impliqué dans l'assassinat de Feu Melchior NDADAYE, devient  Vice president du Burundi

Le Major Bernard Busokoza, impliqué dans l’assassinat de Feu Melchior NDADAYE, devient Vice president du Burundi

A quelques jours du 21 octobre, date de Commémoration du Héros national – Feu NDADAYE Melchior,  l’un des planificateurs de sa mort, vient d’être nommé vice-président du Burundi : Le Major Bernard Busokoza … Pour de nombreux Barundi, il s’agit d’un véritable coup de froid -donné-  au processus de justice transitionnelle en cours au Burundi.

Ce 16 Octobre 2013, au Parlement du Burundi, sise à Kigobe à Bujumbura,  le député Bernard Busokoza (UPRONA), proposé par l’UPRONA au Président S.E. Pierre Nkurunziza, a été accepté par les Parlementaire au poste de 1er Vice-président de la République.
 
Chez de nombreux Parlementaires Barundi, membres du parti CNDD-FDD, c’est la grande déception…  Ils disent qu’ils ont du voter – le Major Bernard Busokoza – car on leur a demandé de le faire.  Mais le vote n’était pas de conviction.
Le nom de « Bernard Busokoza » évoque  le putsch de 1993 qui a coûté la vie à Feu le Président Melchior Ndadaye et qui a déclenché la guerre civile au Burundi, dont plus d’1/2 Millions de morts Barundi.

En date du 23 juillet 1996, le Rapport final de la Commission d’Enquête Internationale (CEI), qui avait été mise sur pied 2 ans plus tôt, remis au Secrétaire Général des Nations Unies, Monsieur Boutros BOUTROS GHALI, expliquait que : « Les preuves indirectes sont suffisantes pour conclure que l’assassinat du Président Melchior NDADAYE et du Président de l’Assemblée Nationale KARIBWAMI a été prémédité dans le cadre dun coup d’État préparé et exécuté par des officiers haut placés de l’armée burundaise ».
La Commission d’Enquête Internationale (CEI) citait parmi les noms des militaires directement impliqués notamment le Major Bernard BUSOKOZA.

La plupart des militaires impliqués dans les crimes crapuleux du – Génocide Régicide -  qu’a connu le Burundi sont aujourd’hui -députés- ou -sénateurs- UPRONA pour espérer un jour éviter la Justice. Cette nomination jette un véritable coup de froid pour de nombreux Barundi… Il se dit même dans les rues de Bujumbura que c’est pour empêcher la mise en place de la Commission nationale Vérité Réconciliation (CNVR) que l’UPRONA (ex-parti unique) a exigé cette nomination.   Le Major Bernard Busokoza est le 2ème officier, Ex-Force Armée Burundaise FAB,  en fonction dans l’actuel gouvernement du Burundi.

DAM, NY, AGNEWS, le 16 octobre 2013

2014  burundibwiza.com  globbersthemes joomla templates
logotype
free joomla templates