BRÈVES INFOS. Burundi : La future Constitution amendée tiendra compte des résultats du dialogue interburundais organisé au niveau des 18 provinces burundaises au premier semestre 2016 sous l'égide de la Commission Nationale de Dialogue Interburundais (CNDI) / @Burundibwiza.com

OCHA va continuer à soutenir le Burundi, assure Ursula Mueller

Last Updated: 15 September 2018 Hits: 120
  Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

SOCIETE

Burundibwiza.com mise à jour, le 09 septembre 2018 source Pana

Bujumbura, Burundi - La Sous-Secrétaire générale des Nations Unies pour les affaires humanitaires et Coordonnatrice-adjointe des secours d’urgence, Ursula Mueller, a achevé samedi une mission de trois jours au Burundi pour réaffirmer le soutien continu de son agence à ce pays déchiré par les conflits. [Photo: Ursula Mueller en visite vendredi au Centre de Transit de Songore à Ngozi.]

"Nous nous engageons à collaborer avec nos partenaires pour réduire les besoins humanitaires et ouvrir la voie à des initiatives de développement visant à renforcer la résilience des communautés", a notamment assuré Mme Mueller dont c'était la première visite au Burundi en tant que Coordonnatrice-adjointe des secours d'urgence.

Elle a rencontré le deuxième vice-président du Burundi, le ministre des Finances, de la coopération et du développement économique, le ministre de l'Environnement, de l'agriculture et de l'élevage, le ministre des Droits de l'homme, des affaires sociales et du genre et le secrétaire permanent du ministère des Affaires étrangères.

Mme Mueller a souligné l’engagement de la communauté humanitaire à continuer de travailler avec le gouvernement burundais dans un esprit de confiance et de respect mutuels, afin de réduire les besoins humanitaires.

Selon un communiqué parvenu dimanche, les responsables gouvernementaux ont exprimé leur volonté de continuer à travailler avec la communauté humanitaire pour répondre aux besoins des communautés affectées.

Mme Mueller a félicité le gouvernement pour son engagement à soutenir les personnes dans le besoin et a indiqué qu'elle préconiserait un financement humanitaire supplémentaire pour le Burundi.

Elle a également rencontré des partenaires humanitaires, le corps diplomatique et la plate-forme nationale pour la prévention des risques et la gestion des catastrophes et la Croix-Rouge burundaise.

Mme Mueller a réitéré le soutien des Nations unies et de ses partenaires aux activités de prévention des aux catastrophes du G gouvernement et de la Croix-Rouge et à leurs efforts pour améliorer la résilience des communautés les plus vulnérables.

Vendredi, Mme Mueller a visité le centre de transit de Songore, dans la province de Ngozi, pour les Burundais rapatriés de Tanzanie.

Elle a été témoin de la manière dont les partenaires humanitaires fournissent une assistance et des services de protection aux Burundais rapatriés volontairement depuis la Tanzanie avant d'être transportés vers leurs lieux d'origine.

Les partenaires humanitaires ont aidé au retour de plus de 45.000 Burundais depuis septembre 2017 et près de 30.000 autres devraient rentrer d'ici la fin de l'année.

Mme Mueller a réitéré l'importance de faire respecter les normes internationales régissant le droit d'asile et le caractère volontaire de tous les retours.

Elle a remercié les donateurs pour le soutien généreux qu'ils ont apporté au Burundi au fil des ans, soulignant toutefois que le Plan de réponse humanitaire du Burundi pour 2018 n'était financé qu'à 25,9 pc, ce qui en fait l'un des plans les moins financés au monde.

"Je demande un soutien accru des donateurs aux efforts humanitaires au Burundi pour répondre aux besoins humanitaires et permettre au pays de progresser sur la voie du développement", a déclaré Mme Mueller.

Leave your comments

Post comment as a guest

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
terms and condition.

People in this conversation